Le Contemporaliste

Le blogue pour l'homme millénaire!

Apprenez-en davantage à propos du cannabis et ses effets sur le corps humain.

Le cannabis sera légalisé au Canada dès le 17 octobre 2018. Toutefois, le gouvernement veut rappeler à ses concitoyens (âgés de 18 ans ou 19 ans et plus, selon la province) que la quantité permise en public ne doit pas dépasser 30 grammes ( séché, ou l’équivalent sous forme non séchée). De plus, chaque province encadrera à sa manière la vente et tout ce qui attrait la possession de cannabis à des fins médicales. C’est la responsabilité de chaque Canadien de connaître les dispositions légales à propos du cannabis. Rendez-vous sur le site officiel du Ministère de la justice du Canada pour de plus amples détails (ici).

L’idée derrière mon l’article n’est pas de promouvoir ou de décourager la consommation du cannabis. L’unique but est de renseigner à propos des effets recherchés et toxiques de la substance.

Que vous l’appelez marijuana, pot, weed, haschisch ou pétard, le cannabis est un sujet bien d’actualité en 2018. Le chanvre désigne la fibre végétale qui contient un très faible niveau de THC (l’élément psychotrope qui donne l’effet euphorisant ) et sert à la fabrication de cosmétiques et de textiles. Le cannabis se consomme fumé ou ingéré.

Les effets bénéfiques recherchés par l’utilisateur sont:

  • L’analgésie
  • L’euphorie
  • Diminution du stress et promouvoir la relaxation
  • La pensée abstraite ( flot d’idées créatives )
  • Accentuer les perceptions sensorielles

Les effets toxiques étant:

  • Confusion et perte de mémoire à court terme
  • Ralentissement psychomoteur
  • Somnolence accrue
  • Hausse de la fréquence cardiaque et hypotension
  • Changements visuels ( vision brouillée)
  • Réalité déformée ( hallucinations )

À long terme: stress important au cœur, déficit de compréhension, exacerbation des désordres mentaux, problèmes respiratoires chroniques, effet cancérigène.

Il subsiste une dépendance (court terme) et physique (long terme) à l’usage du cannabis. Or, il faut savoir que les symptômes du sevrage perdurent entre 2 à 4 jours et même jusqu’à 6 semaines pour un usage prolongé. Notons la présence de l’anhédonie, malaise généralisé, céphalées, l’insomnie, ralentissement psychomoteur comme effets possibles au sevrage. Le cannabis peut être détecté via un échantillon urinaire.

En terminant, évitez de vous approvisionner dans la rue, car rien ne peut garantir la pureté.

Mes sources proviennent de ce site (ici). Chaque pays fait ses propres lois pour encadrer la consommation du cannabis. Consultez un professionnel de la santé pour connaître les interactions possibles entre le cannabis et votre médication régulière.

 

2 J'aime
Partagez cet article !
  • 23
  • 21
  •  
  • 9
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !