Le Contemporaliste

Le blogue pour l'homme millénaire!

Bien comprendre et soigner une entorse!

Je ne sais pas pour vous, mais je crois qu’une entorse, c’est la situation la plus bête qu’il peut nous arriver. C’est souvent lors d’un mouvement banal que cette lésion d’une articulation, avec étirement ou déchirement d’un ligament,  nous arrive. C’est notre pauvre cheville qui est la plus touchée par ce désagrément.

Comme vous le savez fort probablement, c’est très douloureux et handicapant. L’enflure, la perte de mobilité, ecchymose sont les symptômes les plus courants. Les ligaments servent à relier les os et à bien les maintenir en place. Normalement, ils sont très résistants, mais peu extensibles. Les causes de l’entorse sont la flexion, la torsion ou l’extension exagérée d’une articulation. Nos coudes et vos épaules peuvent aussi subir des entorses. Il faut savoir que les sportifs sont  à risque de développer à long terme de l’arthrose s’ils ont des entorses répétitives.

Il faut être patient pour traiter une entorse. La rééducation peut prendre de 2 à 4 semaines pour retrouver sa mobilité complète. La douleur est très présente les premiers jours et il est très difficile de se mobiliser à l’aide de l’articulation lésée. Des anti-inflammatoires sont souvent utiles pour diminuer l’enflure. Le repos est nécessaire pour permettre la réhabilitation. Les béquilles sont plus qu’utiles pour les entorses de la cheville et au genou. Il faut appliquer de la glace immédiatement après le traumatisme pour soulager la douleur et l’œdème.  Ré-appliquez aux 2 heures et à raison de 10 à 15 minutes à chaque fois. Ce n’est pas nécessaire de congeler vos articulations! Toujours envelopper sa glace dans un sac avant de l’appliquer sur la peau pour éviter la brûlure par le froid. Porter un bandage compressif servira à diminuer l’enflure et les ecchymoses. Évitez de serrer trop fort pour ne pas entraver la circulation et ne jamais porter de bandage pour dormir. Simplement surélever le pied lorsque vous êtes au lit. Vous allez ainsi éviter l’accumulation de liquide dans le membre lésé.

Finalement, il existe trois types d’entorse. La légère désigne une simple foulure. Il n’y a pas d’ecchymoses et de perte de mobilité. L’entorse moyenne implique le début de déchirement du ligament. Il y a une forte enflure. L’entorse grave est la possibilité d’un arrachement osseux ou de la rupture complète du ligament. La personne ne supporte pas la douleur et ne peut se servir du membre atteint. Il y a même la possibilité d’une hémorragie interne. Une visite chez le médecin s’impose!

Si vous avez une entorse à la cheville, vous pouvez faire un petit exercice fort simple lorsque la douleur n’est plus et que la mobilité recommence. Il suffit tout simplement de faire rouler une balle sous le pied lésé.

Évitez les chaussures à rabais dans les grandes surfaces pour votre course à pied ou vos séances de gym. Vous avez besoin d’un bon soutien pour éviter les blessures et ne soulevez pas des poids qui dépassent votre capacité! mettez votre ego de côté et évitez-vous les problèmes!

Chers Canadiens qui achètent le Voltaren Emulgel (Diclofenac) au comptoir du pharmacien, sachez que l’onguent est un anti-inflammatoire non stéroïdien. À la longue et à mesure que les ingrédients actifs pénètrent dans l’organisme, il y a le risque de faire hausser la tension artérielle ou exacerber une insuffisance cardiaque existante. Il ne faut pas prendre à la légère cette préparation et plusieurs spécialistes de la santé réclament le retrait de ce produit sur les tablettes en vente libre. Demandez à votre pharmacien si le médicament vous convient.

Cherchez-vous une alternative pour masser vos pauvres articulations meurtries? Le Roller muscles & articulations de Puressentiel soulage temporairement les douleurs musculaires et articulaires. Sa bille permet de bien masser les zones difficiles à atteindre et ses 14 huiles essentielles procurent un effet apaisant et calmant. J’adore l’odeur! En vente dans certaines pharmacies. Trouvez votre succursale (ici)

Crédit photo : Reik Von Wittelsbach | Le Contemporaliste
0 J'aime
Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !