Le Contemporaliste

Le blogue pour l'homme millénaire!

Démystifier l’apnée du sommeil

J’ai le sommeil troublé depuis bien des années. J’ai beaucoup de difficulté à m’endormir et je me réveille au moindre bruit. Je prends de la mélatonine depuis plusieurs mois afin de normaliser mon rythme circadien. Néanmoins, certaines personnes souffrent d’un problème bien plus grave que le mien. Ils arrêtent momentanément de respirer pendant qu’ils dorment, c’est l’apnée du sommeil.

Il n’y a pas que des symptômes nocturnes à ce mal bien peu connu. En plus du ronflement, de l’agitation, du sommeil coupé ou le sentiment d’étouffer pendant la nuit, les gens atteints de ce trouble ont des sérieux maux de tête le matin, beaucoup de fatigue, une importante baisse de libido et de l’irritabilité durant la journée. Ils n’ont jamais le sentiment d’avoir bien dormi.

Il y a plusieurs types d’apnée du sommeil. La forme la plus courante est causée par l’écrasement de certains tissus dans la gorge en position couchée, ce qui peut bloquer le passage de l’air. Il s’agit de l’apnée obstructive du sommeil. Les microréveils permettent aux muscles de reprendre leur tonus. Néanmoins, c’est pas mal fatiguant pour la personne prise avec ce problème de santé! Il y a aussi l’apnée centrale, causée par un retard dans la respiration, induite par la prise de narcotiques (dépression respiratoire), l’insuffisance cardiaque ou même un AVC. En gros, c’est un dérèglement de la zone du bulbe rachidien qui contrôle la respiration. Finalement, notons la présence de hautes résistances des voies respiratoires supérieures ( HRVAS). La respiration demande de gros efforts aux muscles accessoires  et les voies aériennes sont trop étroites pour l’effort. C’est souvent l’obésité ou une malformation qui sont les causes de ce type d’apnée.

Certains facteurs favorisent l’apparition de l’apnée du sommeil, dont le surpoids, un cou large, nez bouché (polypes, sinusite etc), grosses amygdales, petite mâchoire, ménopause ou consommation d’alcool et de tabac.

À long terme, l’apnée du sommeil non traitée peut nuire à votre qualité de vie. Une vigilance diminuée, un excès de fatigue ou même de la dépression peuvent causer de nombreux problèmes physiques et sociaux. Votre médecin peut vous faire passer plusieurs examens pour déterminer si vous souffrez ou non de l’apnée du sommeil. L’ablation de grosses amygdales, la gestion du poids et des traitements dentaires peuvent améliorer votre qualité de vie. De plus, il existe des appareils de type CIPAP qui permettent de maintenir les voies aériennes ouvertes, grâce à une pression adéquate effectuée par une machine.

N’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé pour de plus amples informations.

Article produit grâce à des publications du Centre Hospitalier Universitaire de Montréal.

0 J'aime
Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !