Le Contemporaliste

Le blogue pour l'homme millénaire!

Escapade à Miami Beach

[mk_dropcaps char= »V » style= »square-default »]ous le savez autant que moi. La Floride est très populaire auprès des Québécois. Durant l’hiver, ils sont très nombreux à s’envoler vers l’état américain bordé par le golfe du Mexique et l’océan Atlantique. Les compagnies aériennes n’hésitent pas à gonfler les prix et réussissent à remplir leurs appareils. Pour ma part, je préfère nettement Miami à Fort Lauderdale. Lorsque je vais en vacances, je ne veux pas nécessairement fréquenter assidument mes congénères. J’ai aussi besoin que ça bouge, d’avoir de l’action et pouvoir sortir manger et boire un verre dans une ambiance festive. Je ne trouve pas Fort Lauderdale très charmante ou très animée. Je préfère le décor art-déco de Miami Beach. [/mk_dropcaps]

Comment y aller? American Airlines (www.aa.com) offre trois vols par jour et ce, à longueur d’année. Air Canada fait la liaison direct de Montréal que pendant l’hiver. La compagnie américaine demeure la moins dispendieuse. Il est facile de s’en tirer avec un vol de moins de 400$ pour l’aller-retour. Pour économiser encore plus, utilisez l’autobus pour traverser à South Beach. Le 150 quitte la station intermodale près de l’aéroport et fait la pointe sud de Miami Beach pour seulement 2,65$. Si vous choisissez d’atterrir à Fort Lauderdale, le Tri-Train relie cette ville à celle de Miami. N’optez pour cette solution que seulement si les billets d’avion en valent vraiment le transfert.

 

Combien de temps rester à Miami Beach? Étant donné que le vol dure 3h45 à l’aller et 3h30 pour le retour, c’est tout de même facile d’y rester pour un long week-end. Toutefois, je conseille fortement d’y séjourner pour au moins 5 nuits. Si vous ne prévoyez pas sortir de l’ile, restez un maximum de 7 nuits. Vous en aurez bien assez après.

 

Où séjourner à Miami Beach?

C’est une excellente question. Vous n’êtes pas sans vous douter que l’hébergement puisse être cher. Je conseille fortement la location d’un condo ou d’un appartement. C’est une excellente manière de sauver des sous en cuisinant soi-même ses plats. Les hôtels dans la pointe sud de Miami Beach sont soit de petits hôtels ou soit des grandes tours. Le Dream Hotel est une option intéressante et ce petit hôtel art déco est situé à un coin de rue de la plage. Les prix débutent à 189$ pour une nuit (http://www.dreamhotels.com/southbeach/default-en.html). Le Delano, le Loews et le Ritz sont des options pour les gros budgets. Géographiquement parlant, essayez de trouver une chambre entre la South Pointe (l’extrémité sud de l’ile et la 23ième avenue). Si vous optez pour la ville de Miami, en face, assurez-vous de pouvoir rentrer en toute sécurité le soir.

Comment s’y déplacer à Miami Beach? Vos pieds demeurent la solution la plus pratique. Le réseau d’autobus est peu onéreux, mais peu efficace aussi. Néanmoins, c’est facile de vous rendre au centre-ville de Miami, via les routes 120 ou S (http://www.miamidade.gov/transit/). Les bus passent aux 30 minutes et ce, même durant l’heure de pointe.

Où aller magasiner ? Ah, ça ne manque surtout pas! Sur Collins av, entre la 12ième et la 5ième avenue, vous pouvez trouver une multitude de boutiques dont Zara, Levi’s, Club Monaco, et j’en passe. Aussi, Lincoln Mall est une rue dont une portion est juste pour les piétons. Il y a des terrasses, des restaurants et évidemment, des magasins ( H&M, All Saints, John Varvatos, Superdry, Express etc). Les amateurs de gros centres d’achats vont aller à Aventura Mall ( Abercrombie & Fitch). Les fervents de haute couture vont se rendre à Bal Harbour, dans le nord de l’île. Préparez-vous à un trajet d’au moins une heure d’autobus. De grands noms de la mode s’y retrouvent, à gros prix.

En rafale :

Les gens entre 20 et 50 ans vont apprécier Miami Beach. Les plus vieux vont trouver la faune locale un peu trop festive. Il faut laisser ses complexes physiques à Montréal avant d’atterrir, car il y a beaucoup de muscles, de corps épilés et de gros seins refaits. L’alcool coûte est très chère dans les restaurants et les clubs. Achetez plutôt une bouteille dans un Liquor Store et buvez avant de sortir. Avant de partir, achetez votre alcool au Duty free à l’aéroport. N’oubliez pas que la limite est de 1,14 litres par personne. Les restaurants situés sur Ocean Drive, en bordure de la plage, sont de vraies arnaques. Ils n’affichent pas le prix des boissons sur leur menu et la qualité de la nourriture est moindre. Le News Café, situé sur cette artère, est une délicieuse option pour les sandwichs et les salades fraîches bien généreuses. Choisissez-bien vos restaurants et n’hésitez pas à explorer l’île. Les rues peuvent être bruyantes la nuit étant donné l’absence de règlements municipaux face aux bruits nocturnes. Sachez que nous nous sentons en sécurité à Miami Beach et qu’il y a beaucoup de patrouilles policières. Vous êtes dans un condo et cherchez une bonne épicerie et abordable? Optez pour le Publix, situé au coin de la 6ième avenue et de Alton RD. La température est généralement très clémente. La pluie ne dure pas très longtemps et il est rarement frais le soir. Je n’ai jamais eu besoin d’apporter de chandails chauds dans mes valises.
En conclusion, une semaine à Miami Beach permet de changer d’air, profiter de la mer turquoise et être dans une ambiance électrisante jour et soir.

0 J'aime
Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !