Le Contemporaliste

Le blogue pour l'homme millénaire!

La concupiscence avouée avec A*Men Pure Tonka de Mugler

L’attirance est un phénomène chimique. C’est un processus assez nébuleux, mais nous savons que le corps humain produit des phéromones qui déclenchent une pulsion. Il s’agit du désir. Les phéromones sont des substances chimiques volatiles secrétées à l’extérieur du corps humain par la sueur, par exemple. Ces messagers chimiques provoquent l’attirance entre deux personnes. L’androstadienone est une phéromone masculine. Elle agit comme une aura. Si une autre personne s’approche de ce nuage hormonal, elle peut être réceptive ou non. Si la réponse est positive, son rythme cardiaque et sa température corporelle risquent d’augmenter. Son cœur battra la chamade et il y aura les petits papillons dans son estomac. La réaction provoquera une tension sexuelle à cause de la stimulation de l’hypothalamus. Vous sentez le désir monter en vous…

Les parfums peuvent causer une réaction semblable à l’action des phéromones. La mémoire olfactive associe les odeurs à des souvenirs, à des moments importants de notre vie. Une Eau de Cologne sucrée et capiteuse évoque la sensualité et le désir charnel. La maison de parfumerie Thierry Mugler ne laisse jamais rien au hasard. Le jus A*Men Pure Tonka est le résultat d’un travail acharné à vouloir unir la masculinité et la sensualité dans un même flacon. La suave fève de Tonka fait la rencontre de la douce lavande, du romarin bien frais et d’un fond de cappuccino bien sucré. Ce parfait mélange donne une Eau de Cologne irrésistible et renforce votre charme. La masculinité est partout dans la conception de cette édition limitée et le plus macho des hommes succombera à ses effluves.

La fragrance tient longtemps, comme ici pour un récent voyage à Dubaï avec un vol de plus de 12 heures..

En vente chez La Baie pour le Canada et chez Séphora et la plupart des grands magasins en France.

Crédit photo : Reik Von Wittelsbach | Le Contemporaliste
0 J'aime
Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !