Le Contemporaliste

Le blogue pour l'homme millénaire!

La dysmorphie musculaire, une affaire de gars!

[mk_dropcaps char= »N » style= »square-default »]ous associons immédiatement l’anorexie à un phénomène strictement féminin. Saviez-vous que les hommes peuvent eux aussi souffrir de ce trouble de l’alimentation et de l’image corporelle? Chez le mâle, on parle plutôt d’anorexie inversée. Il y a peu d’hommes qui vont vouloir à tout prix rester extrêmement mince. En effet, ils vont préférer prendre de la masse et ainsi correspondre au stéréotype de l’homme extrêmement viril et tout en muscles.[/mk_dropcaps]

Les troubles de l’alimentation peuvent engendrer d’importantes complications médicales et psychologiques chez l’être humain. Plusieurs facteurs peuvent contribuer à exacerber ce problème. Il y a tout d’abord des facteurs biologiques. Il s’agit ici des antécédents familiaux, de la prédisposition génétique et des dérèglements neurobiologiques. Aussi, il y a les facteurs socioculturels. Ce sont eux dont la plupart des médias véhiculent. Le stress lié aux exigences développementales de l’adolescence et l’image médiatisée par l’industrie de la mode sur les idéaux corporels sont des facteurs aggravants. Les facteurs psychologiques concernent la faible estime de soi, le perfectionnisme, le besoin de conformité aux règles et l’immaturité émotionnelle. Finalement, il faut prendre en compte des facteurs familiaux. Il y a les comportements alimentaires familiaux, l’accent mis sur la performance et la réussite et les antécédents d’alcoolisme ou de violence physique ou sexuelle.

Les gens qui souffrent de l’anorexie mentale ont souvent une image de soi déformée, l’obsession marquée pour leur apparence, le sentiment de ne pas être à la hauteur dans plusieurs domaines de leur vie. Ils peuvent vivre aussi l’isolement et le sentiment d’être incompris. Comment définir l’anorexie inversée chez l’homme? Bonne question. Les jeunes hommes sont martelés de modèles masculins tout en muscles. Leurs chanteurs et acteurs favoris sont beaux et en bonne forme. L’image projetée est donc que si tu es un beau gars bien musclé, tu peux devenir riche et célèbre et ainsi avoir toutes les filles à tes pieds. Ils sont de plus en plus jeunes à s’inscrire à la gym et préfèrent y passer leurs soirées que de rester à la maison pour étudier. Un homme qui souffre de dysmorphie musculaire ne se trouve jamais assez musclé. Il se regarde dans le miroir et se voit encore comme un gars frêle. Il va adopter une alimentaire très stricte, en favorisant les protéines. Malheureusement, beaucoup d’hommes qui souffrent de ce trouble vont opter pour des suppléments de créatine et même vers les stéroïdes. Aussi, certains vont prendre beaucoup de boissons énergétiques qui contiennent de massives doses de caféine. Un certain nombre vont même aller vers les drogues, comme le speed, pour pouvoir garder le rythme malgré la fatigue. Il est certain qu’il y a une foule de répercutions aux niveaux physique et psychologique. Il faut savoir que certains suppléments peuvent être dangereux pour les reins et le foie. Aussi, le cœur subit de dommages à cause de la caféine et des drogues. Les blessures musculaires peuvent subvenir fréquemment et peuvent entraîner des douleurs irrécupérables. Sachez aussi que psychologiquement, le tableau risque de s’aggraver. Le sentiment d’impuissance relié aux performances, l’isolement et l’image de soi perturbée peuvent avoir de fâcheuses répercussions chez l’homme atteint. Il y a même un risque élevé de suicide.

Il ne faut pas partir en peur en lisant ces quelques lignes. Il faut à tout prix consulter un professionnel de la santé si vous croyez avoir un trouble. Il faut aussi observer les signes chez nos amis et ne pas hésiter à leur apporter de l’aide et les guider vers des ressources. Le site http://www.anebquebec.com/ peut être une bonne ressource d’informations concernant les troubles
alimentaires. N’hésitez pas à le consulter.

0 J'aime
Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
3 Discussions on
“La dysmorphie musculaire, une affaire de gars!”
  • Très intéressent et très  »réveillant » comme article. Je me suis senti très concerné ! Avant j’étais en surpoids très important et depuis ce jour j’ai toujours été stressé sur mes habitudes, honnêtement j’y travail mais ca me nuit dans ma vie de tous les jours. Du stress inutile qui gêne mes relations. Je serais bien intéresser à voir plus d’article sur le sujet ! Plus particulièrement sur le point psychologique et socio culturel.

    Phil. 🙂

    En passant: Je tiens juste à préciser, que la Créatine est le supplément le plus recherché et sécuritaire dans tous les suppléments sportif au monde. C’est un excelent supplément si ont sait comment l’utiliser adequatement! Je trouve ca  »rough » eu peu de le mettre côte à côte avec les stéroîde qui sont eu un grand danger potentiel!! J’aimerais savoir ton opinion sur la créatine ?

  • Malheureusement, la créatine est responsable d’accumulation de déchets et peuvent causer de gros problèmes aux reins.

  • La créatine est une acide aminé que ton corps possède naturellement. Il est également très bon d’utiliser la créatine pour optimiser naturellement le potentiel énergique cellulaire, en accélérant la resynthèse de l’ATP. La créatine offre tellement de bon côté et coute tellement pas cher. Les athlètes l’utilise sécuritairement depuis environ 1832…. Prendre de la créatine est presque plus sécuritaire que prendre des vitamine C. Le seul côté néfaste est la créatinine (les déchets donc tu parle). Mais la créatinine, n’est pas un problème si ta santé est correct et ne possède pas de problème pré-existant ! Un dosage de 5g/ jour est parfait même idéal. Si tu boit suffisament d’eau comme une personne normal (1-2L/jour) ton corps va naturellement éliminer la créatinine comme il le ferais sans supplémentation.

    Voici 10 études sérieuse démontrant que chez une personne  »normal », en santé la créatine n’a aucun effet sur les reins:
    http://examine.com/show_rubric_effect.php?id=16&effect=Kidney%20Function&selection=all

    La créatine est un supplément presque essentiel pour les végétariens, sportifs et même les personnes âgés pourrait en bénéficiers.
    Encore à l’étude certains chercheurs aurait découvert que la créatine aurait un effet bénéfique sur la cognition et les capacités cérébrals. Pouvant diminuer voir prévenir les effets de l’alzheimer.

    Et voici pour la créatinine, plus détaillé :

     »Creatine supplementation usually increases serum creatinine levels during the loading phase (usually not maintenance) since creatinine is the breakdown product of creatine;
    this is not indicative of kidney damage. »

    http://examine.com/show_rubric_effect.php?id=16&effect=Creatinine&selection=all (ces études démontre que la créatinine lors de phase importante de dosage de créatine inabituel na pas été changer…. Ce qui prouve que les déchets ne sont pas présent.)

    Je n’écrit pas ca pour  »écoeurer », mais simplement pour partager mes pensées et connaissences sur le sujet. Beaucoup de gens dénigre ce produit pour des raisons qui n’existe pas. Des raisons crée d’après des rumeurs non fondé.

    Les risques (réel) de la créatines si dosage excessif sont la diarhé et les étourdissement. En général c’est pas mal ca. Aucun dommage aux reins.

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !