Le Contemporaliste

Le blogue pour l'homme millénaire!

La féérie de Casse-Noisette s’empare de Montréal

Parce que chaque homme a encore un cœur d’enfant…

crédit photo: John Hall

crédit photo: John Hall

Le 11 décembre passé, j’ai assisté à la première du ballet de Casse-Noisette à la Place des Arts de Montréal. C’était ma toute première fois en plus! Les Grands Ballets Canadiens présentent depuis belles lurettes ce classique de Tchaïkovski. De plus, j’avais la femme la plus merveilleuse à mes côtés, ma maman! La salle était presque pleine à craquer et nous étions prêts à l’émerveillement! En gros, c’est l’histoire de la jeune Clara qui reçoit un casse-noisette en bois de son oncle. La nuit venue, pendant que Clara dort dans le salon, des rats et des soldats de plomb se livrent bataille. Comme elle est en danger, casse-noisette se transforme en prince et vient la secourir. Tous les deux seront transportés au Pays des neiges et par la suite, au Royaume des friandises. La première partie du spectacle sert à la mise en place de l’histoire. Il y a beaucoup d’animations pour les enfants, mais peu de ballet. C’est surtout lors de la seconde partie que les amateurs de danse classique seront sous le charme. Je suis surpris par le beau décor et les costumes. Mon tableau favori est celui où nous sommes transportés au Pays des neiges. C’est vraiment de toute beauté.

crédit photo: John Hall

crédit photo: John Hall

Je me demande encore aujourd’hui si c’est vraiment une sortie faite pour les enfants. Mis à part les rats coquins et un visuel très coloré, j’ai vu des enfants plutôt s’ennuyer lors de la deuxième partie du spectacle. C’est plus technique étant donné que le ballet prend toute la place. Je trouve qu’il s’agit d’un bon apprentissage pour les enfants. Le ballet demande beaucoup de rigueur, de patience et de travail. Cela peut donc s’avérer être un excellent exemple pour nos petits.

Casse-Noisette, du 11 au 30 décembre 2015, à la Place des Arts de Montréal. Achetez vos billets ici

 

Crédit photo : Reik Von Wittelsbach | Le Contemporaliste
0 J'aime
Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !