Le Contemporaliste

Le blogue pour l'homme millénaire!

Quelques astuces pour voyager en mode économie à South Beach!

À priori, Miami Beach est une destination prisée par la jet-set internationale. Le quartier art-déco de South Beach est très populaire auprès des touristes. Les boites de nuit sont ouvertes jusqu’à 5 heures du matin et c’est sur les plages au sable doré que vous allez apercevoir le plus de belles personnes au mètre carré.

C’est tellement facile de dépenser à outrance dans cette station balnéaire de la Floride. Tout est fait pour appâter le touriste. Les restaurants sur Ocean Drive attirent notre regard avec des terrasses animées et un personnel jeune et très sexy. Il y a une tonne de boutiques pour faire fondre sa carte de crédit. Récemment, je planifiais un séjour éclair à South Beach le temps d’un week-end. Cette fois-ci, j’ai décidé de surveiller de près mon budget et de ne pas me laisser tenter par des dépenses inutiles. Tout est une question de planification.

La base pour connaître Miami Beach

Tout d’abord, un peu de géographie. Miami Beach est une île de forme allongée située en face de Miami. La célèbre Collins Avenue est le principal axe routier nord-sud de la municipalité. Il y a trois quartiers distincts: North Beach, une zone résidentielle, Mid Beach avec ses hôtels haut de gamme et South Beach, le célèbre quartier art-déco. La météo est pluvieuse de novembre à fin janvier, clémente du début février à la fin juin et étouffante de juillet à septembre. Évitez le plus possible le mois de mars, le spring break attire beaucoup de jeunes et les prix montent.

À mon humble avis, South Beach n’est pas une destination familiale ni pour les aînés. C’est un endroit pour faire la fête, sortir dans les boites de nuit jusqu’à 5 heures du matin et passer l’après-midi à regarder les belles personnes sur la plage. C’est l’équivalent d’Ibiza pour les Européens.

Tout sur le transport, par les airs comme sur la terre

Pour les plus économes, l’aéroport de Fort Lauderdale attire les compagnies aériennes pas chères. Personnellement, je préfère payer un peu plus mon billet et atterrir directement à Miami. De ce grand aéroport, marchez vers le terminal E pour prendre la navette aérienne qui vous transporte jusqu’à la station Métrobus/Métrorail. Achetez deux Easy Card dans la machine distributrice ( un billet pour l’aller, un autre pour le retour). C’est 2,65$ pour chaque billet et ils sont valides sur les routes de bus Express, telle que la route 150 qui vous traverse directement à Miami Beach vers South Beach. L’horaire ( en anglais) ici. Une belle manière de sauver des sous. Un taxi coûterait la peau des fesses.

Cette fois-ci, j’ai décidé de voyager léger avec un sac personnel et une petite valise de cabine. Cela m’évite de payer les frais associés au bagage de soute ( 25$ l’aller pour les cies canadiennes et américaines) et de devoir attendre au carrousel pour récupérer mes effets personnels. De plus, c’est moins tentant d’acheter une tonne de nouveaux vêtements avec une si petite valise.

L’hébergement et la nourriture sans se ruiner

Louez un appartement à South Beach. C’est la meilleure manière de ne pas faire fondre son compte en banque. Ne vous attendez pas à avoir un immense logis, mais au moins, vous disposez de votre propre cuisine, chambre et salle de bain. Les hôtels art-déco sont dispendieux. Optez pour des sites, tels que Air bnb (ici) et lisez attentivement les commentaires laissés par les voyageurs. Louez un appartement entre la 1ère et 17e avenue nord-sud et entre Alton Rd et Ocean Drive est-ouest pour être proche de toutes les commodités.

Faites vous à manger! La plupart des restaurants proposent des plats médiocres et hors de prix. Faites moi confiance et ne soyez pas tant paresseux. Une salade de pâtes, c’est si vite préparé. Pour 60$ US, je suis allé au supermarché Publix (6e avenue et Alton Road) et j’ai acheté tout ce qui me fallait pour un long week-end de 3 nuits, 4 jours. De tout du petit-déjeuner au copieux repas du soir.

En ce qui concerne l’alcool, les bars arnaquent leurs clients. Achetez-vous quelques bonnes bouteilles de vin et spiritueux pour en prix dérisoire dans les liquor store et en parapharmacies. L’âge de la majorité est de 21 ans et plus. Ayez votre passeport en main.

Attention, lorsque vous allez dans les restaurants, bars ou boites de nuit, une taxe de service à 20% se rajoute sur votre addition. Il est donc inutile de laisser des pourboires, car vous allez vider votre portefeuille. Si vous considérez avoir reçu un mauvais service, vous pouvez déduire 20% lorsque vient le temps de payer la note. Il ne faut pas se gêner, rappelez-vous que nous en voulons tous pour notre argent.

Au final, beaucoup de plaisir et du soleil!

Au lieu d’utiliser carte bancaire ou de crédit, j’ai transporté de l’argent liquide. Lorsque je partais à la plage, je n’avais que 20$ dans mes poches afin d’éviter les vols à la tire ou de succomber à des achats impulsifs. C’est une bonne manière de contrôler son argent. J’ai respecté mon budget et j’ai même moins dépensé que prévu!

Surveillez le taux de change avec le dollar américain.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’écrire reik@lecontemporaliste.com

Crédit photo : Reik Von Wittelsbach | Le Contemporaliste
2 J'aime
Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !