Le Contemporaliste

Le blogue pour l'homme millénaire!

S’évader le temps d’un week-end à LYON!

L’été est la saison idéale pour visiter Lyon : par temps de grande chaleur, elle revêt le charme des villes du Sud, avec ses quartiers anciens sillonnés de petites ruelles et ses commerces à taille humaine. Si Lyon est assez bourgeoise dans l’ensemble, ce qui se reflète dans son architecture classique et son mode de vie calme (loin de la frénésie parisienne), elle reste une ville dynamique, si bien que ceux qui le veulent ne seront pas à court d’événements. Son charme tradi en fait une destination romantique par excellence (le site de rencontres Parship la considère même idéale pour un premier rendez-vous amoureux). Bien qu’elle ait des quartiers très modernes, tels que le montrent les immeubles de la Part Dieu et le quartier futuriste de Confluences, j’ai axé ce weekend sur les quartiers qui font l’âme de la capitale des Gaules, et, quelque part, sa beauté.

Se perdre dans le quartier-village de la Croix Rousse

Commencez votre journée en vous rendant dans le quartier de la Croix-Rousse. Tous les matins sauf le lundi s’y tient le marché, le long du boulevard de la Croix Rousse, où vous pourrez faire le plein de fromages, bugnes, gougères et autres spécialités lyonnaises, dans une ambiance de village. Car ne l’oublions pas, Lyon est entre autres réputée pour sa gastronomie, constituée de plats aussi gras que bons. Entre les boutiques authentiques et les maisons aux couleurs chaudes, ce quartier a tout pour séduire. Allez voir la Fresque des « Canuts », ceux qui autrefois travaillaient la soie, puis descendez les pentes de la Croix Rousse en passant par les fameuses « traboules », des raccourcis en forme de passage intérieur, qui permettent de communiquer d’une rue à l’autre en traversant un ou plusieurs immeubles et cours, pour vous rendre dans le 1er arrondissement, un des quartiers les plus vivants de la ville. Vous pourrez y admirer la place des Terreaux et la place Louis-Pradel aux abords de l’hôtel de Ville et l’Opéra, revisité par Jean Nouvel, et vous poser dans l’un des nombreux bars, cafés, restaurants.

Barbe à papa au Parc de la Tête d’Or et nuit fiévreuse au son du sax

Depuis le 1er arrondissement, vous longerez les rues étroites près de Masséna, qui regorgent de petits commerces, pour arriver au Parc de la Tête d’Or, un des parcs urbains les plus grands de France, dans lequel les lyonnais aiment faire leur footing, du roller, se balader au bord du lac et regarder les animaux. En effet, ce parc compte un zoo, un jardin botanique, une roseraie et un lac de 16 hectares. L’ambiance est agréablement désuète, les enfants font des tours de carrousel ou regardent le spectacle des Guignols en s’empiffrant de barbe à papa.

Le soir, profitez des nombreux événements que compte la ville. Début juillet par exemple, il y a le festival Jazz à Vienne. Vous pourrez y découvrir de nombreux artistes et l’entrée est libre pour la plupart des concerts.

Panorama depuis l’esplanade de Fourvière et tripes au bouchon lyonnais

Le lendemain, vous pourrez commencer par la Presqu’île, avec la place Bellecour, une immense place au sol rouge qui vous donnera une vie imprenable sur la Fourvière, votre prochaine destination. Vous pouvez vous rendre à la Basilique Notre-Dame de Fourvière en funiculaire, depuis la station Vieux Lyon, ou à pied en empruntant les escaliers et en passant par le jardin du Rosaire. Là-haut, vous aurez un des plus beaux points de vue sur tout Lyon.

En redescendant dans le quartier du Vieux Lyon, restaurez-vous dans un « bouchon lyonnais », brasserie où vous pourrez expérimenter le meilleur de la gastronomie lyonnais et déguster des tripes ou des abats. Puis, posez-vous dans le café tout en haut du musée Gadagne, qui offre une vue sur les toits de la ville dans un écrin de verdure, au calme, loin des autres touristes.

Je vous invite d’ailleurs à découvrir mes adresses coup de cœur, que j’ai présentées dans cet article.

Crédit photos : Reik Von Wittelsbach | Le Contemporaliste, Tourisme Lyon et Tourisme France
0 J'aime
Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !