Le Contemporaliste

Le blogue pour l'homme millénaire!

Sous le chaud soleil du Costa Rica!

Il y a quelques années, il était plus facile d’aller en voyage pour se déconnecter des petits tracas de la vie quotidienne et de profiter pleinement de ses vacances. Aujourd’hui, rien n’a changé. Il faut seulement le vouloir ! Dans l’un de mes articles précédents, je vous parlais de vacances dans les resorts et aussi d’Hawaii, lieu qui est très touristique et commercial. Le Costa Rica, c’est tout l’inverse !

Lors de mon dernier voyage de décembre 2015, j’ai visité différents endroits dans la province du Guanacaste au Costa Rica. Un pays où il y a une bonne qualité de vie et où les gens sont heureux, Pura Vida! Le Costa Rica a deux (2) saisons : Une saison des pluies (hiver) qui dure généralement de mai à novembre et la saison sèche (été) de novembre/décembre jusqu’à la fin avril ; chaque saison vous offre son lot d’avantages et d’inconvénients.

Voici donc un aperçu de mon voyage. Je pourrai, un peu plus tard, vous parler plus en profondeur de chaque ville et régions.

Mon premier arrêt pour quelques jours fût  Tamarindo, toute petite ville sur la côte nord du Pacifique. La population de la ville est d’environ 500 personnes. Cependant, l’agglomération doit être d’environ 6500 personnes. Tamarindo offre une super longue plage qui est aussi un paradis pour ceux qui aiment faire du « surf » et s’amuser. N’y cherchez pas le sable blanc.

Coté bouffe, Tamarindo vous offre un choix de différents restaurants et vue que c’est une ville vivant du tourisme, il en coûte un peu plus cher dans les restaurants et boutiques. J’ai quand même déniché un excellent « Burger Shack » tout près de la plage qui vaut le détour et qui ne défonce pas le fond du porte-monnaie. Néanmoins, comme j’avais loué un appartement avec cuisine, je suis souvent allé à l’épicerie dont le Super-Compro ou le Super 2001.

Par la suite, l’expérience se poursuit dans la région de « Monteverde ». Laissez-moi vous dire que la route pour s’y rendre est très étroite et il faut aimer se faire brasser pas à peu près! L’endroit en vaut totalement le détour. Dans cette région, on  retrouve des cultivateurs de cafés (souvent cultivé directement dans une zone de la montagne) et aussi « The Monteverde Cloud Reserve » où il est possible de marcher en forêt d’un pont suspendu à un autre, et où vous avez la tête pratiquement dans les nuages.

Coté bouffe (à St-Elena), il y a beaucoup de petits restaurateurs locaux qu’il faut essayer pour un prix raisonnable. Pour l’hébergement, il n’y a pas de grands hôtels, mais beaucoup de « Bed & Breakfast » ou « Backpackers ». Ce n’est pas très dispendieux et ces lieux vous permettent de rencontrer des gens qui eux aussi visitent l’endroit.

Pour les 2 dernières destinations, Playa Del COCO et Playa Hermosa, furent des endroits de repos. Ayant voyagé depuis plus de 10 jours déjà, il était bon de pouvoir être enfin sur la plage et j’en ai découvert plus de 20 (en allant presque jusqu’au Nicaragua).

Coté aventure, Del Coco et Hermosa ne se comparent pas à Tamarindo, mais nous offrent une expérience qui est différente et plus calme. Encore une fois, j’avais loué un appartement aux 2 endroits et cela m’a permis de pouvoir profiter au maximum de mon séjour et de rencontre d’autres voyageurs. Il n’y a rien de plus intéressant que de découvrir le monde tout en étant assis sur le bord de la piscine en sirotant une bon Rhum.

Je pense même, pour un projet à long terme, de m’offrir un endroit permanent dans cette région. On ne sait jamais, un jour je pourrai vous écrire directement du Costa Rica.

Comme je le disais au début de l’article, je pourrai vous donner plus de détails sur chacune des régions visitées et aussi bien d’autres (Jaco, Manuel Antonio, Samara, La Fortuna …)

S’il y a des informations qui vous seraient utiles, envoyez-moi un courriel à daniel@lecontemporaliste.com

Crédit photo : Reik Von Wittelsbach | Le Contemporaliste
0 J'aime
Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !