Le Contemporaliste

Le blogue pour l'homme millénaire!

Stradivarius à l’opéra d’Alexandre Da Costa : la musique classique accessible à tous

Le 23 février dernier, dans le cadre du festival Montréal en lumière, Alexandre Da Costa, l’un des violonistes québécois les plus plébiscités dans le monde, a offert tout un cadeau aux Montréalais. Il a donné un spectacle multimédia tiré de son album Stradivarius à l’opéra et présenté au Théâtre Maisonneuve. L’originalité du spectacle réside dans le fait qu’il a fait le pari de miser sur la pop classique, autrement dit de rendre la musique classique accessible à tous et de conférer à cette dernière une touche populaire.

Da Costa ne s’en cache pas : il a choisi de vulgariser la musique classique pour que les gens s’y intéressent. C’est ainsi qu’accompagné d’un ensemble de 10 excellents instrumentistes québécois, il a joué de manière instrumentale tous les airs d’opéra qui l’ont marqué, tels que ceux de Tchaikovsky, Wagner, Bizet et Puccini, pour ensuite revisiter des classiques de la musique populaire tels que ceux de Queen (à mon grand plaisir) et de Leonard Cohen. Animant la soirée avec aplomb et humour, le violoniste, doté de son Stradivarius «Di Barbaro» de 1727 qui lui a été prêté par un couple d’amis très généreux, a truffé ses discours de références à la culture populaire, au grand plaisir de la foule, prouvant par la même occasion qu’il n’y a aucun mal à apprécier à la fois l’opéra de Carmen et les films de Star Wars.

On aura à nouveau l’occasion de voir (et surtout écouter!) le virtuose en spectacle en mai prochain, puisqu’il jouera avec l’OSM, pour ensuite être le premier violon invité de l’Orchestre symphonique de Vienne en décembre. Ne manquez pas la chance de le voir en spectacle à nouveau!

Crédit photo : Laurence Labat
Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 J'aime

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !