Le Contemporaliste

Le blogue pour l'homme millénaire!

« Vintage 69 » de Gregory Charles : un véritable voyage dans le temps!

La réputation de musicien virtuose et surdoué de Gregory Charles n’est plus à faire. Il a amplement fait ses preuves au cours des dernières décennies. Cependant, il faut le voir à l’œuvre pour constater l’étendue de son talent et de son répertoire. Dans son nouveau spectacle, « Vintage 69 », présenté seulement trois soirs à l’Olympia de Montréal, mais qui se promènera ailleurs au Québec dans les prochains mois, Gregory rend hommage à l’année 1969, une année où tout était en ébullition, musique, politique et mœurs sociales!

Accompagné de ses très talentueux musiciens et de deux chanteuses absolument fabuleuses, nulles autres que Lulu Hugues – qu’on est heureux de revoir en pleine forme, étant donné qu’elle a récemment combattu un cancer – et Kim Richardson, Gregory fait son apparition en s’installant derrière son piano, dépourvu de toutes partitions musicales. Arborant son bandeau rouge autour du crane, il nous recommande d’emblée d’oublier tous nos soucis et de l’accompagner dans son voyage dans le temps, et c’en est tout un! Le musicien chevronné parcourt ainsi l’année 1969 en musique de janvier à décembre, et ce, tout en nous informant sur les événements majeurs ayant marqué cette année légendaire, tels que les premiers hommes sur la lune, la course à la chefferie du Parti libéral du Québec (!!!) et l’inoubliable festival de musique Woodstock. Comme Gregory le fait judicieusement remarquer, à cette époque, les présidents américains pouvaient encore être inspirants! Toujours est-il qu’on sent le plaisir de Gregory et ses musiciens sur scène, qui constituent une véritable équipe soudée. Charles nous informe que le spectacle ne comporte aucune playlist et qu’il improvise d’un soir à l’autre. Ses chanteuses et ses musiciens parviennent aisément à s’adapter aux inspirations du moment de leur chef d’orchestre, littéralement survolté et infatigable. Durant les deux heures trente minutes que dure le spectacle, tous les artistes musicaux majeurs de 1969 y passent, d’Aretha Franklin à Led Zeppelin, en passant par Creedence Clearwater Revival, Janis Joplin, Joe Dassin, Jean-Pierre Ferland, les Rolling Stones, Serge Gainsbourg et Jane Birkin, et évidemment les Beatles! C’est un Gregory Charles très blagueur et généreux envers le public qui nous démontre toute l’étendue de son talent.

 En espérant que le spectacle puisse avoir des supplémentaires pour 2019!

1 J'aime
Partagez cet article !
  • 28
  • 14
  •  
  • 8
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !