Le Contemporaliste

Le blogue pour l'homme millénaire!

Voyagez en bonne santé grâce à nos conseils!

C’est tellement agréable de partir en vacances pour décrocher de son quotidien. C’est d’autant plus plaisant lorsque le thermomètre affiche des températures très basse, dépassant largement le point de congélation. Voyager, c’est ouvrir ses horizons, mais c’est aussi de s’exposer à certains risques pour la santé. Il est important de prendre certaines précautions avant et pendant son séjour dans les tropiques. J’ai concocté pour vous une petite liste qui pourra, je l’espère, vous aider à mieux planifier et profiter de votre voyage.

Vaccination et médication

Il est important d’avoir avec soi sa petite trousse de médicaments. Prévoyez des comprimés d’acétaminophène, d’anti-nauséeux et qui traitent la diarrhée. Demandez à votre médecin de vous prescrire une dose d’urgence d’antibiotique au cas où. Assurez-vous que votre vaccination est à jour, donc celle pour les hépatites A et B. Pensez à apporter du chasse-moustique. La crème solaire est de mise. Prévoyez d’avoir toutes vos doses de médications régulières. Si votre séjour devait se rallonger pour des raisons légales, vous seriez mal pris. Ayez en votre possession une petite quantité de vinaigre, vous découvrirez plus loin pourquoi!

L’eau, le lait et les aliments

Sachez que la glace ne tue pas les microbes. Rappelez-vous que tous les pays ne bénéficient pas d’un service d’épuration très élaboré. D’emblée, considérez l’eau comme non-potable et buvez celle en bouteille. Brossez vos dents avec cette même eau. C’est tellement moins écologique, mais plus sécuritaire. Sinon, faites bouillir l’eau. Il existe aussi des pastilles purifiantes. L’alcool ne tue pas toutes les bactéries pathogènes! Buvez du lait pasteurisé.

Choisissez des fruits et des légumes cuits. Priorisez les viandes grillées suffisamment longtemps. Gardez votre envie de tartare pour la maison. Certains resorts cuisinent leurs aliments très longtemps en avance. Des plats restés trop longtemps au soleil, ce n’est pas l’idéal. Évitez les mollusques crus, tels que l’huître. Attention aux poissons prédateurs à chaire blanche, tels que le barracuda, le vivaneau et le serran. Ils consomment une algue qui s’avère toxique pour les humains. Renseignez-vous à propos du risque de ciguatera. De forts symptômes grippaux peuvent être le signe d’une intoxication.

La baignade en toute sécurité

Ne touchez pas au corail ou aux mollusques. Attention aux méduses (les fameux jelly fish en Floride). En cas de contact, frictionnez votre peau avec du vinaigre, afin de neutraliser le venin. Portez des sandales lorsque vous vous baignez. N’oubliez pas de mettre de la lotion solaire régulièrement. Certains médicaments peuvent rendre la peau plus sensible, portez une casquette et protégez-vous des rayons du soleil sous un parasol. Ne vous baignez pas dans une marre d’eau stagnante. La contamination par un parasite est alors possible.

Les insectes, araignées ou scorpions peuvent transmettre des maladies. Inspectez régulièrement votre corps afin de déceler des piqûres. Repassez vos vêtements laissés à sécher sur le balcon. Cela tue les larves au niveau des coutures. La malaria est transmissible par un moustique. Recherchez un indice de concentration DEET  à moins de 35% sur l’emballage de votre chasse-moustique.

Le tourisme sexuel à prendre au sérieux

Respectez les mœurs locales. Certains pays punissent l’homosexualité et les relations hétérosexuelles en concubinage. Ce n’est pas à prendre à la légère. Évitez de trop afficher vos couleurs. La prostitution est un marché lucratif dans la plupart des pays du monde et le risque de contamination au VIH, à l’hépatite C et aux infections transmises sexuellement (chlamydia, gonorrhée)  est omni-présent. Attention aux rapports oro-buccaux. Aussi, renseignez sur l’âge de la majorité sexuelle pour éviter de vous mettre dans le pétrin ( c’est le cas de le dire!)

Prendre la route sans souci

Votre permis de conduire n’est peut-être pas valide. La signalisation n’est pas la même entre les pays. Le code de la route diffère d’une nation à l’autre. Les habitudes de conduite ne sont pas les mêmes que chez vous. Favorisez les voyages organisés en autocar.

Avant de partir, prenez en note les coordonnées de votre consulat ou ambassade. Laissez votre passeport dans la voûte de votre hôtel et traînez-vous des photocopies. Cependant, certains pays exigent que les voyageurs aient en leur possession leurs passeports en tout temps. Donnez à vos proches votre itinéraire et nom(s) de votre/vos hôtel(s), le ministère des Affaires étrangères de votre pays a sûrement de précieuses informations pour vous. Pensez à visiter le site internet.

Pour le Canada, c’est (ici) tandis qu’en France, c’est par (ici).

Sachez que les Canadiens peuvent se rendre à l’ambassade de Grande-Bretagne ou d’Australie en cas de problèmes. Pour la Corée du Nord, seule l’ambassade de Suède peut vous donner un coup de main ( très minime)

Article inspiré du site des Affaires étrangères du Canada et du logiciel médical RX Vigilance.

2 J'aime
Partagez cet article !
  • 13
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !