Le Contemporaliste

L'homme et ses facettes.

XENOS : les affres de la guerre

Le danseur et britannique Akram Khan débarque à Montréal avec sa nouvelle création, XENOS, qui marque également son ultime apparition en tant qu’interprète, et il en met plein la vue aux spectateurs! Âgé de 43 ans et né à Londres de parents originaires du Bangladesh, Khan est un expert du kathak, une danse provenant du nord de l’Inde. Pour cette nouvelle création, il a voulu rendre hommage aux nombreux soldats indiens qui ont combattu sous la couronne britannique durant la Première Guerre mondiale, un pan de l’histoire plutôt occulté par les historiens et les médias.

Avec XENOS, qui signifie étranger en grec, il s’est affairé à raconter l’histoire d’un danseur de kathak enrôlé dans les forces armées britanniques, tout en s’inspirant du mythe de Prométhée. Le spectacle s’ouvre sur ce fameux personnage entouré de deux musiciens indiens, avant qu’il soit entraîné malgré lui dans cette guerre. Le décor en forme de pente, particulièrement original, symbolise les affres de la guerre, plus précisément des tranchées, dans lesquelles ont dû combattre des millions de soldats. La performance de Khan se fait donc constamment sous le signe de la lutte contre les éléments, caractérisés notamment par la gravité et les câbles auxquels il s’accroche dans la pente, ainsi que les objets, chaises et roches, qui disparaissent dans la tourmente. La douleur est ainsi une partie intégrante du spectacle, tout comme la musique, créée par le compositeur Vicenzo Lamagna, qui dirige cinq musiciens surplombant la « montagne » sur scène. Une atmosphère apocalyptique et ténébreuse émane de ce spectacle et l’éclairage sombre contribue certainement à alimenter cette ambiance. Les nombreux tableaux dans lesquels Khan effectue les mouvements de bras, de poignets et de jambes propres au Kathak sont époustouflants. On retiendra particulièrement la scène finale, déchirante et apocalyptique, sur l’air du Requiem de Mozart. Bouleversant, éblouissant et d’une âpre beauté, XENOS vaut tout à fait le détour!

En espérant des supplémentaires sur Montréal, au Québec!

0 J'aime
Partagez cet article !
  • 26
  • 17
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !