Le Contemporaliste

Le blogue pour l'homme millénaire!

La prostatite, ce mal bien peu connu des hommes

Depuis quelques jours, vous ressentez un malaise inhabituel. Vous avez de la douleur près de l’anus, et une sensation de brûlure lors de la miction. Vous avez beaucoup de difficulté à aller déféquer et une fois que c’est fait, c’est encore inconfortable. De plus, ces symptômes s’accompagnent d’un malaise général et peut-être même d’un peu de fièvre. Vous avez carrément de la difficulté à terminer vos journées au boulot. Ces manifestations cliniques ressemblent étrangement à une prostatite!

La prostate  enfle et vous cause un paquet de symptômes désagréables. Il y a des causes infectieuses et d’autres non.

Pour la première catégorie, ce sont une colonie de bactéries qui attaquent votre pauvre prostate et qui causent de l’inflammation. Il peut y avoir un besoin constant d’uriner. Certaines maladies transmises sexuellement sont responsables de cette infestation, mais en soi, la prostatite n’est pas une ITSS (MTS).

En ce qui attrait la seconde catégorie, les causes sont nébuleuses. Néanmoins, nous savons que les cyclistes et les hommes qui pratiquent des exercices physiques trop intenses (équitation, jogging, soulever des poids trop lourds) sont fortement à risques. Aussi, certaines personnes se retiennent beaucoup trop longtemps avant d’aller uriner et cela provoque beaucoup de pression sur la prostate avec la vessie pleine.

Pour déceler la prostatite, le médecin doit palper la prostate. Le touché rectal s’impose donc, malgré la réticence de bien des messieurs! De plus, une culture d’urine bactérienne peut s’avérer utile pour déterminer quels micro-organismes attaquent votre prostate. Des analyses de votre liquide prostatique peuvent aider le spécialiste de la santé à déterminer les causes de ce désagrément.

Une prostatite non traitée peut vous mener à une septicémie ou provoquer un abcès sur votre prostate. Des antibiotiques sont nécessaires pour empêcher la prolifération des bactéries et donner un peu de répit à votre prostate. Au Canada, c’est souvent le Cipro qui est le médicament de choix pour soigner la prostatite et est prescrit pour 2 semaines et plus, selon la dose.

L’article est réalisé grâce au logiciel médical Vigilance Santé. L’avis de votre médecin prime sur le nôtre. Ce blogue n’est pas affilié à aucune compagnie pharmaceutique.

Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 J'aime

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !