Le Contemporaliste

Le blogue pour l'homme millénaire!

L’Autobronzant pour les nuls

[mk_dropcaps char= »L » style= »square-default »]a première génération d’autobronzants fait son apparition au début des années 90.  C’est l’époque de la Dance Music, de l’émancipation sexuelle de Madonna et des couleurs un peu trop pétantes. C’est aussi une grande conscientisation face aux cancers de la peau causés par les méfaits du soleil. C’est sous cette optique que le DHA commence à être utilisé pour donner un hâle temporaire à la peau. Malheureusement, l’abus de bêta-carotène et d’autres substances dont-le-nom-est-trop-long donne une mauvaise réputation à l’autobronzant, mais surtout, une coloration trop orangée et franchement artificielle à la peau. De nos jours, les techniques sont avancées dans la cosmétologie ( Dieu, merci) et l’autobronzant peut vous donner bonne mine sans vous faire ressembler à une carotte.[/mk_dropcaps]

 

1. Faire le bon choix du produit

Toutes les marques nous promettent de bons résultats. Ils dépensent une fortune en marketing pour vous faire acheter leurs produits. Néanmoins, certaines se démarquent plus que d’autres dans la qualité des produits et leur efficacité. N’oubliez jamais que l’autobronzant ne remplace jamais une bonne protection solaire et qu’il faut se protéger à tout prix de notre astre qui nous tient au chaud.

2. La bonne texture pour une application précise

Les autobronzants peuvent se présenter sous la forme d’une crème, d’un vaporisateur, d’une huile ou d’une mousse. Cette dernière est à mon avis la plus facile à appliquer, surtout sur les zones poilues. Le vaporisateur est facile à utiliser, mais n’oubliez pas de bien étendre le produit. La crème demande plus de travail et l’huile est excellente pour le visage.

3. Faites un petit essai pour vous donner une idée du résultat

Les hommes oublient souvent cette étape et se retrouvent souvent avec des résultats peu enviables. Agitez bien le produit, suivez les instructions et appliquez un peu de produit à un endroit que personne ne pourra voir. Personnellement, j’essaie à l’intérieur de ma cuisse. N’oubliez pas d’attendre avant de vous habiller. Le résultat vous plait? Passons à l’étape suivante!

4. Une bonne exfoliation donne de meilleurs résultats.

Le mâle aime s’exfolier, mais ne pas l’avouer! Une bonne exfoliation permet d’enlever les peaux mortes et éviter des gâchis avec l’autobronzant. L’agent responsable du faux-bronzage, le DHA, agit beaucoup mieux. Un bon gant de crin et un exfoliant approprié vous donnera un beau faux-tan.



 

5. Allez y molo!

Bon, je vous voir venir. Vous en avez assez de votre teint verdâtre et vous voulez avoir des résultats rapidement. C’est un peu louche de revenir le lendemain au bureau avec un teint de poulet rôti. Pensez-y. Il faut y aller graduellement et attendez deux jours après la première application. La modération à bien meilleur goût aussi dans l’application de l’autobronzant. Appliquez de la crème hydratante sur votre visage, votre poignet, vos coudes et vos genoux. Ces zones absorbent plus rapidement l’autobronzant et vous en convenez que nous voulons un look uniforme. étendez bien le produit sur vos pieds, derrière les oreilles, la nuque et sur votre main.

Rappelez-vous que le visage est toujours plus pâle que le reste du corps et ce, même lors de l’exposition prolongée au soleil. Les barbus devront bien étendre leur autobronzant vers la barbe. Personnellement, j’étends même sur ma pilosité faciale. Si vous aviez à devoir raser votre barbe, imaginez l’allure que vous aurez…

Il y a sur le marché des gants qui servent à étendre l’autobronzant et qui permettent à la peau de bien absorber tous les composants du produit.

LAVEZ VOS MAINS ET VOS ONGLES APRÈS CHAQUE APPLICATION! Excusez moi de crier, mais je veux que cela soit clair. Vous pouvez aussi porter un gant de latex ou de nitrile lors de l’application.

6. Oups… J’ai abusé un peu trop à certains endroits..

Bien oui, vous ne m’écoutez pas! J’ai dit d’y aller molo! Bon, votre gant de crin devrait venir à bout du faux-bronzage avec un bon exfoliant. Servez-vous aussi du jus d’un citron que vous appliquez sur la zone à corriger et frottez vigoureusement. J’espère que ça vous servira de leçon!

7. Le mot de la fin ( c’est important tsé!)

Il existe aussi d’autres alternatives. Il y a le spray tan en cabine. Des jets vous aspergent de solution autobronzante à la grandeur du corps. Le résultat est généralement naturel. Pour le visage, il y a des poudres qui donnent un petit teint ensoleillé. J’utilise la technique du S. Je débute par un coin du front à la racine des cheveux. Je suis le pourtour de mon visage, passe le bord de l’oreille et arrive sur la joue pour terminer sur le nez. Je repars par la suite vers le contour de mâchoire pour terminer dans le cou. Vous faites la même chose de l’autre côté de votre belle gueule (pensons symétrie!)

 

Des questions? écrivez moi à info@lecontemporaliste.com

Liste des produits montrés:

Autobronzants: Self Tan Express de St.Tropez ( à partir de 40$), Autobronzant Photoderm de Bioderma.

Exfoliants: Kiehl’s (18$), Jack Black (20$) et Sel Océanique de Lush (21,95$-35,95$)

Poudre: Bronzant Biggy de Annabelle (11,95$)

photo principale: Friends

 

0 J'aime
Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
1 Discussion on “L’Autobronzant pour les nuls”

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !