Le Contemporaliste

Le blogue pour l'homme millénaire!

Les hommes et la chirurgie esthétique

[mk_dropcaps char= »J » style= »square-default »]e me souviendrai toujours de mon 14ième anniversaire. Je me suis regardé dans la glace et je me suis promis que je changerais de gueule un jour. J’enviais les autres garçons qui avaient une peau parfaite, des cheveux pâles, une musculature développée et un nez parfait de statue grecque. Malheureusement, ma génétique n’était pas de mon bord. J’étais couvert de boutons, j’avais de longs bras et j’étais maigre à faire peur. Mon gros nez prenait toute la place sur mon visage. Bref, c’était vraiment difficile de me regarder dans une glace. [/mk_dropcaps]

C’est seulement à 25 ans que j’ai commencé à moins m’inquiéter de ce que les autres pouvaient penser de mon physique. J’ai pris du poids et de la masse. Lorsque j’étais un jeune ado incompris,  il y avait des modèles de canons de la beauté masculin, tout comme aujourd’hui. Néanmoins, il y avait une pression moins grande pour les garçons de devoir être des éphèbes. La chirurgie esthétique permet de pouvoir modifier son apparence pour le meilleur ou même le pire! Le phénomène attire autant les hommes que les femmes. De nombreux ouvrages  et quotidiens traitent de la chirurgie plastique chez la femme. Moi, je m’intéresse au phénomène chez les hommes.

Récemment, je me suis fait suivre sur Twitter par le docteur Karl Schwarz qui est en fait un chirurgie esthétique de Montréal. C’était une belle occasion de le rencontrer et de discuter entre hommes de l’industrie de la beauté chez le mâle moderne. Le sympathique et souriant beau bonhomme a répondu à toutes mes questions. Je me questionnais sur ce qui était populaire chez les hommes de nos jours. En gros, qu’est-ce qui dérange le plus un homme à propos de son apparence? Il semble qu’en première position, la chirurgie du nez arrive en pôle position. Je n’étais pas vraiment surpris. Ensuite, j’étais sur que les injections de botox ou de collagène suivaient. Selon le docteur Schwarz, il semble que non. Les hommes sont plutôt préoccupés par les cernes et leurs paupières tombantes! Nous aimons nous aussi avoir un regard jeune et reposé! J’ai questionné le docteur à propos de sa clientèle. J’apprends que ce sont des jeunes de la mi-vingtaine à la soixantaine qui consultent le cabinet. J’ai su que les chirurgiens esthétiques au Québec ne pouvaient plus opérer dans les hôpitaux. Donc, chaque clinique possède maintenant sa propre salle d’opération! Finalement, j’étais curieux de savoir si des hommes venaient avec la volonté de se faire modifier l’appareil génital. Le rallongement de pénis n’est pas fréquent au Québec et le docteur ne préfère ne pas s’aventurer pour le moment dans cette voie! Sage décision à mon humble avis.

Ma visite m’a permise de me rendre compte que les hommes sont vraiment influencés par les modèles véhiculés dans les médias. Ils souffrent souvent en silence, tandis que les femmes en parlent plus ouvertement. Nous avons tous des complexes quant à notre apparence. Nous devons choisir soit de vivre   heureux avec ses petits complexes ou bien d’être malheureux et mal à l’aise avec son corps. L’homme aussi a besoin de plaire et de se trouver beau dans le miroir.

Le but du présent article n’est pas d’encourager les hommes à modifier leur apparence. Il s’agit seulement d’une réflexion quant à l’acceptation ou non de soi. Si l’on décide de passer sous le bistouri, il est important de choisir un médecin à qui nous avons confiance. Il devrait être en mesure de nous rassurer et de nous expliquer tous les risques et effets secondaires de la chirurgie. Il devra aussi être capable de vous montrer le résultat à l’aide d’un logiciel médical capable de modifier ce dont vous voulez changer et vous permettre de voir le résultat probable.

Merci au super sympathique Docteur karl Schwarz. Vous pouvez visiter son site web pour de plus amples informations. www.schwarzplasticsurgery.com

"

0 J'aime
Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !