Le Contemporaliste

Le blogue pour l'homme millénaire!

MIONETTO, le Prosecco de vos week-ends en amoureux

Récemment, j’ai passé un week-end à Québec avec mon flirt américain. Cela fait déjà plus de 4 mois que nous nous voyons une fois par mois. Il habite à 6 heures de route et nos horaires respectifs sont très chargés. Nous tentons de faire du mieux que nous pouvons pour entretenir la flamme et pourquoi ne pas le faire dans la somptueuse capitale québécoise avec son sublime décor?

Nous tentons de rendre notre week-end le plus agréable possible. Il nous fallait un hôtel qui nous permettait d’être tout près des portes du Vieux-Québec et qui nous offrait un confort inégalé. C’est donc au Château Laurier Québec que nous avons célébré notre amour. Nous avons eu droit à une belle suite avec un espace salon, un foyer et un immense bain à remous dans la salle d’eau. Qu’est-ce qui pourrait bien manquer à ce décor pour rendre ce moment encore plus romantique? Un peu de fougue italienne avec une bouteille de prosecco Mionetto que j’avais caché dans ma valise.

 

 

Le prosecco est un vin blanc effervescent. C’est en quelque sorte l’équivalent italien du champagne et produit d’un cépage, le Glera. La Maison Mionetto existe depuis 1887 et c’est près de Venise que poussent les raisins. Le sol est très fertile et les montagnes environnantes bloquent le vent nordique qui pourrait venir nuire aux vignes. Le maître sommelier est Alessio Del Savio et c’est lui qui est responsable de la qualité du vin. Nous apprécions le goût bien sec du prosecco Mionetto brut et sa fraîcheur en bouche. Vous pouvez le boire tel quel ou le servir en kir.

Faites-vous plaisir et offrez-vous un petit moment intime avec votre flirt et une bonne bouteille!

Vous pouvez retrouver le prosecco Mionetto au Québec à la SAQ, puis aussi chez votre marchand de produits alcoolisés en Europe.

L’Hôtel Laurier Québec est situé au 1220 Place George V O, `près de Grande Allée, des Plaines d’Abraham et des portes St-Louis.

Nous vous rappelons que l’abus d’alcool peut être dangereux pour la santé.

Crédit photo : Benoit Archambault | Le Contemporaliste
Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 J'aime

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !