Le Contemporaliste

Le blogue pour l'homme millénaire!

RACE à Jean-Duceppe : Regard sans complaisance sur l’Amérique et ses conflits raciaux

Ces jours-ci à Jean Duceppe, on présente une pièce pour le moins explosive et très d’actualité : il s’agit de RACE, écrite par David Mamet, et mise en scène par Martine Beaulne. Un richissime homme d’affaire blanc (Henri Chassé) est accusé d’avoir violé une femme de chambre noire dans un hôtel new-yorkais. Il sollicite alors les services de deux avocats, un Noir (Frédéric Pierre) et un Blanc (Benoît Gouin), ainsi que de leur assistante (Myriam De Verger). S’ensuit un débat pour savoir s’ils le défendront ou non et s’il est coupable ou innocent. Le tout est un prétexte pour parler de la situation actuelle des Noirs (et des Blancs) en Amérique. Il est beaucoup question d’hypocrisie et de mensonge. La question de la race est un sujet tabou, ce qui donne des répliques mémorables de la part des personnages. Les échanges entre ceux-ci sont dynamiques et savoureux, on rit beaucoup, mais on réfléchit énormément. Il n’y a pas un seul moment d’ennui durant l’heure et demie que dure cette pièce. Son dénouement est d’ailleurs jouissif. Un divertissement intelligent à voir!

Jusqu’au 26 mars au Théâtre Jean-Duceppe de la Place des Arts de Montréal.

Crédit photo : Reik Von Wittelsbach | Le Contemporaliste
Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 J'aime

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !