Le Contemporaliste

L'homme et ses facettes.

Santé des hommes: Botox or not botox ?

C’est une option à laquelle de plus en plus d’hommes considèrent. La plupart d’entre vous n’osent pas en parler ouvertement à leur cercle d’amis. C’est pourquoi je reçois par courriel beaucoup de vos confessions sur le sujet. Avez-vous la trouille de vous faire juger ? C’est pourtant une intervention beaucoup plus courante chez l’homme que l’on pourrait l’imaginer. Contrairement aux dames, nos congénères masculins semblent apprécier davantage la discrétion sur le sujet. Chez les gentilshommes, ce phénomène beauté prend même le mot anglais très évocateur de brotox qui est la contraction de botox et brother, frère.

De prime abord, sachez que je n’ai jamais eu recours à ce type d’injection. Je suis froussard. Je n’ai pas peur d’avoir mal, mais plutôt inconfortable à l’idée d’avoir la toxine botulique en moi. Vous aviez des questions, j’ai quelques réponses pour vous. J’ai questionné l’équipe médicale d’une clinique en chirurgie esthétique très populaire en Suisse (1).

La protéine botulique bloque la libération d’acétylcholine, un neurotransmetteur qui fait la navette entre le système nerveux autonome et les cellules musculaires, par exemple. À forte concentration, la sécrétion bactérienne du Clostridium botulinum peut être neurotoxique. À très faible dose, le muscle fige temporairement et l’absence de contraction diminue l’apparence des rides.

Le botox perd de son effet au bout de 4 à 6 mois. Il faut savoir qu’outre les considérations esthétiques, le botox aurait des effets bénéfiques contre la transpiration excessive, la dystonie et les troubles temporo-mandibulaires. D’un point de vue dermocosmétique, l’effet recherché apparaît en dedans de 3 jours, suivant l’injection. La seringue est de très petite taille. Des habitués affirment que la procédure est peu douloureuse, selon la tolérance de chacun. Aucune convalescence ne sera nécessaire. Un professionnel de la santé méticuleux et expérimenté fera un travail précis sans bousiller votre beau visage. Outre le botox, il existe sur le marché des injections d’acide  hyaluronique et du collagène, pour ne nommer que celles-là.

Chez l’homme, les rides du lion sont particulièrement marquées et apparentes lorsque vous froncez le visage. Remarquez les deux lignes verticales entre les sourcils. N’oublions pas les rides du front, celles de la région périoculaire et les plis d’amertume, lorsque vous souriez.

Défier le temps et ses méfaits.

Comme dans toute procédure médicale, il peut y avoir des effets secondaires, notamment des rougeurs, boursouflures, ecchymoses ou douleur au site d’injection. L’intervention vise un résultat tout en harmonie avec vos traits du visage. Réfléchissez bien avant de vous lancer. Développez un esprit critique. Certains pays imposent un âge minimum pour recevoir les injections sans l’accord d’un tuteur.

Le botox peut ne pas vous convenir. Toujours faire affaire avec un praticien qualifié et reconnu par son ordre professionnel. C’est votre responsabilité en tant que client de vérifier le droit de pratique et les références de l’équipe traitante.

(1) Le but du présent article n’est pas de faire de la publicité pour la dite clinique. Par conséquent, je vais taire son nom.

Crédit photo : Getty Images
Partagez cet article !
  • 101
  • 89
  • 79
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !