Le Contemporaliste

Le blogue pour l'homme millénaire!

Comprendre l’épicondylite, ce mal du travailleur!

Les travailleurs qui font des mouvements répétitifs connaissent bien l’épicondylite, ou encore le « syndrome douloureux latéral du coude ». Familièrement, les gens utilisent l’appellation de « tennis elbow », ou « golfer elbow » mais, le fait de pratiquer ces loisirs ne sont pas une cause en soi. C’est une condition douloureuse qui peut brimer la qualité de vie d’une personne.

Le port d’un article très lourd à bout de bras, la prise répétitive d’un objet ou encore l’extension violente du poignet peuvent mener à l’inflammation des muscles ou des tendons de l’avant bras. L’épicondyle est la partie saillante de l’humérus et une foule de tissus se fixent à l’extrémité de l’os long. Il y a deux types d’atteintes, nous avons la latérale ( tennis elbow) et  la  médiale, le golfer elbow. Le traumatisme qui suit les mouvements répétitifs du travail en usine, d’activités ménagères ou la pratique régulière de sport atteint souvent la personne pour le restant de ses jours. Même après plusieurs mois de repos, de thérapies ou la prise d’anti-inflammatoires, la douleur peut être persistante.

Je ne vais pas vous mentir, il n’y a pas de solutions miracles. Tout d’abord, identifiez les mouvements qui sont à la source du problème, puis modifiez-les. Il faut aussi renforcer en douceur les muscles de l’avant-bras. Vous aurez besoin de l’aide d’un professionnel de l’activité physique, comme par exemple un kinésiologue certifié. Beaucoup de travailleurs optent pour un bracelet à velcro. C’est souvent onéreux et avec peu de bénéfices, car il est mal ajusté la plupart du temps et ne supporte pas bien les mouvements de l’avant-bras. La prise de médicaments anti-inflammatoires contribue à  soulager la douleur et un relaxant musculaire sous prescription peut vous faire passer une meilleure nuit. Une injection ( infiltration) de cortisone peut enrayer pour un moment la douleur, mais ce n’est que temporaire. Il existe aussi une chirurgie qui élimine les tissus lésés. Néanmoins, vous pouvez garder d’importantes limitations au niveau des mouvements. Le bras est alors immobilisé dans un plâtre pour quelques semaines.

Pour rencontrer un kinésiologue certifié, nous vous conseillons grandement Yul Fitness, gym situé au centre-ville de Montréal. Notre collaborateur Dino saura vous aider! (514) 647-3606. Pour nos lecteurs à l’extérieur de la métropole québécoise, assurez-vous que votre kinésiologue possède un BAC universitaire.

Article inspiré du logiciel médical RX Vigilance. L’avis d’un médecin a préséance sur le nôtre.

0 J'aime
Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !