Le Contemporaliste

Le blogue pour l'homme millénaire!

Vivre au quotidien avec le psoriasis

Le psoriasis est l’une des affections cutanées les plus courantes, soit plus de 2% des humains  souffrent de cette dermatose inflammatoire. C’est par poussées que le psoriasis laisse sa marque sur notre peau. En fait, les plaques squameuses sont formées par  un flot de cellules qui immigrent trop rapidement vers la surface de la peau.  La cause est nébuleuse, mais il s’agirait  d’une anomalie génétique qui est responsable de la surproduction de kératine, une protéine insoluble et fibreuse qui forme la couche superficielle de la peau. Le système immunitaire pourrait encourager cette production excessive.

Qu’est-ce qui déclenche le psoriasis? En fait, ce sont des facteurs  héréditaires et des stimuli externes qui provoquent l’apparition des plaques squameuses. Retenons ces quelques éléments perturbateurs: le stress, l’anxiété, les traumatismes, les changements de saison et les modifications hormonales. D’ailleurs, comme les femmes subissent davantage les aléas de leurs hormones que les hommes, elles sont plus touchées par le psoriasis. Les personnes âgées entre 15 et 50 ans sont les plus à risques et ce n’est pas parce que vous n’avez jamais eu de psoriasis à 20 ans que cela n’apparaîtra pas à 40 ans.

Les lésions sont sous forme de plaques sèches et non prurigineuses. Ce rassemblement de cellules en trop gros nombre cause de l’inflammation de la rougeur et des squames argentées. Le psoriasis n’épargne pas d’endroits sur votre corps. Le cuir chevelu, les coudes, les genoux, le bas du dos et les organes génitaux sont les endroits les plus marqués par les plaques.

Comment empêcher ces lésions? bonne question. Le but du traitement est de ralentir le renouvellement rapido-presto des cellules épidermiques, de réduire l’expansion des lésions et de maîtriser le cycle naturel de l’affection. D’abord, il faut maîtriser les facteurs aggravants, comme le stress. Une bonne gestion de notre anxiété s’avère bénéfique pour diminuer les poussées de psoriasis. Aussi, pour les lésions légères, il est recommandé d’utiliser une crème à base de corticostéroïdes  prescrite par le médecin. Bien que ce médicament a la réputation d’amincir les couches de la peau, il s’avère être bien pour les atteintes mineures. Les produits à base de goudron donnent aussi d’excellents résultats.

Finalement, pour attaquer de front le psoriasis, il existe la photo-chimiothérapie qui consiste à l’utilisation de la puvathérapie. En fait, c’est le rayonnement ultra-violet. Cependant, il ne faut pas seulement se contenter d’aller sous les lampes solaires. C’est l’association des UVA et d’un médicament à prise orale, le methoxsalen, qui force l’ADN à diminuer la prolifération cellulaire. Donc, le salon de bronzage n’est pas une solution complète et vous pouvez même empirer la situation en brûlant votre peau et en causant des démangeaisons à ne plus finir. Consultez votre médecin pour en connaître plus à propos de ce traitement. Récemment, un traitement au laser à excimères a fait son apparition et donne de bons résultats.

Exemple de psoriasis du cuir chevelu.

Exemple de psoriasis du cuir chevelu.

Les laboratoires Ducray vous propose le shampoing  Kertyol PSO qui pourra vous soulager de la desquamation et assurer la régularisation du renouvellement cellulaire. L’ingrédient magique, c’est le soufre! De beaux cheveux, propres et en santé! En vente à la pharmacie.

Source: BRUNNER & SUDDARTH,. et al. (2011). Médecine et Chirurgie: Fonctions immunitaire et tégumentaire, tome 5. Ville St-Laurent : ERPI, 400 p.

Crédit photo : Reik Von Wittelsbach | Le Contemporaliste
0 J'aime
Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !