Le Contemporaliste

L'homme et ses facettes.

Afrique en cirque à la TOHU : un spectacle plus musical que circassien

La troupe de cirque d’origine ouest-africaine Kalabanté Productions est de passage à Montréal et elle a une bonne raison de célébrer : elle a passé le cap des 105 représentations de son spectacle Afrique en cirque, mercredi dernier, à la TOHU, lors d’une soirée qui marquait son retour dans la métropole québécoise pour présenter une nouvelle série de représentations de ce spectacle.

D’emblée, avec le décor, qui s’apparente à un marché public, ainsi qu’avec les sons d’oiseaux, on se sent ailleurs. Le dépaysement est bien réel.

Puis Yamoussa Bangoura, le fondateur de la troupe, entonne des chants en langue soussou qui sont d’une grande beauté, accompagné par des musiciens chevronnés. C’est alors que cinq artistes aux corps découpés au couteau font irruption sur scène et exécutent des numéros d’acrobatie au sol et de danse endiablée, créant ainsi une ambiance festive.

La reine du spectacle est sans aucun doute Sarah Louis-Jean qui, avec son numéro de boleadoras à couper le souffle, ébahit toute l’assistance.

On aurait pris davantage de numéros comme celui de Louis-Jean, car, en général, c’est la musique qui vole la vedette, au détriment du cirque. En effet, on a parfois l’impression d’assister davantage à un spectacle de musique africaine qu’à un spectacle de cirque. Les acrobaties au sol, plutôt redondantes, ainsi que les transitions entre les numéros souvent longues font en sorte que la présentation s’étire inutilement.

En bref, ce spectacle de 75 minutes gagnerait à être resserré. Mais ne boudons pas notre plaisir : le spectateur passera un très bon moment devant Afrique en cirque, qui le fera s’évader de la grisaille printanière montréalaise dans une atmosphère de fête.

Afrique en cirque : Jusqu’au 24 avril 2022 à la TOHU de Montréal, Québec. https://tohu.ca/fr

Partagez cet article !

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !