Le Contemporaliste

L'homme et ses facettes.

Quels sont les facteurs à considérer pour l’achat d’un soin hydratant ?

Est-ce que votre pot de crème est vide? Êtes-ce que votre soin quotidien répond réellement à vos besoins? Êtes-vous un débutant dans le fabuleux monde du grooming? En espérant ne pas vous avoir perdu en cours de route! Il est essentiel de bien imprégner son épiderme de bons ingrédients afin de conférer à notre teint ce petit glow de santé. Le marché de la cosmétique est intimidant pour bien des gars. C’est pourquoi je désire vous aider un peu à orienter votre recherche.

Connaissez votre type de peau

La peau des hommes est plus épaisse que celles des femmes. Ce qui peut stimuler une plus grande production de sébum, le film gras protecteur. Il faut apprendre à vivre en symbiose avec le sébum. La peau sensible et réactive peut s’apparenter autant à la peau sèche, normale ou grasse.

La peau sèche réagit mal aux facteurs environnements. Elle risque de peler et gratouiller à tout moment. En vieillissant, notre peau perd de son hydratation et de ses matériaux garantissant le rebond.

La peau mixte est la plus répandue. Le front, le nez et le menton risquent de luire, tandis que les joues sont plutôt sèches, particulièrement après le rasage.

La peau grasse luit telle du beurre dans un poêlon. Poisseux, l’épiderme surproduit du sébum bloquant les pores et amène son lot de points noirs, comédons et même de l’acné. C’est celle qui requiert le plus d’attention.

La peau normale est celle dont nous rêvons tous, car elle endure à peu près n’importe quel type de produit. Son pH est bien équilibré.

Déterminer ses besoins

Sachez que les grandes marques de beauté regroupent leurs produits dans des collections. Or, chacune d’elles s’adressent à un type de peau bien particulier. De mon côté, je ne suis pas gêné de zieuter du côté des femmes. J’évite seulement les gammes destinées aux femmes ménopausées, car elles interagissent avec les hormones.

Est-ce que je veux chasser la fatigue? Est-ce que j’espère traiter les premiers signes de l’âge? Est-ce que je désire soulager mon épiderme des inconforts liés à mon type de peau?

Respecter son budget

Plusieurs éléments peuvent influencer le prix d’un soin hydratant quotidien. Les grandes maisons de beauté investissent des sommes colossales dans l’élaboration de formules contenant des ingrédients précieux. Ils créent des campagnes marketing de grande envergure ou engagent des stars comme porte-parole. Un extrait floral rare n’est pas nécessairement ultra bénéfique pour votre visage. D’un autre point de vue, il faut cesser de dévaloriser les produits de grandes surfaces. Nous pouvons dénicher de belles trouvailles sans devoir hypothéquer sa maison.

Il faut apprendre à lire et à comprendre la liste des ingrédients. L’internet est notre allié. Pour ma part, je priorise une formulation simple, courte, sans huile et sans parfum. Je connais bien mon visage et je sais qu’il tolère bien certains extraits plus chimiques.

Le flacon qui dit tout

Les gars apprécient grandement un emballage aux lignes épurées, et aux teintes de bleu, gris ou noir. Logiquement, une formulation présente dans un pot dévissable contient plus d’agents anti-bactériens et de conservation. Mettre les doigts directement dans le récipient présente un plus grand risque de contamination. C’est pourquoi je préfère nettement un flacon-pompe qui distribue la bonne quantité de soin hydratant. En même temps, vous faites des économies!

La texture qui nous fait rêver

La consistance du produit est un critère de choix à ne pas prendre à la légère. Les hommes préfèrent souvent un gel, mais la plupart du temps, l’alcool dénaturé apparaît en tête de liste des ingrédients, ce qui n’est pas nécessairement aidant pour notre peau. Le marché asiatique submerge nos tablettes de soins performants aux textures inédites et emballages ludiques.

L’été, un fluide s’avère être est un bon choix, surtout si vous superposez avec un écran solaire plus onctueux. L’hiver, un baume occlusif protège un peu mieux contre l’évaporation de l’eau hors des pores.

Des questions ? Écrivez moi au reik@lecontemporaliste.com !
Partagez cet article !
  • 117
  • 111
  • 76
  •  
  • 44
  •  
  •  
  •  
Photo By: Polina Tankilevitch,

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !