Le Contemporaliste

L'homme et ses facettes.

Santé des hommes: Absolument tout en résumé sur le syndrome du canal carpien.

Non les gars. La masturbation ne contribue pas tant à l’apparition de ce mal. Le tunnel carpien est un passage osseux où le nerf médian et les tendons passent afin de relier la main au poignet. Une inflammation de ces cordons comprimant le nerf sensitivo-moteur et de la douleur ou de l’engourdissent peuvent survenir et nuire à vos activités quotidiennes.

Causes professionnelles:

  • Les mouvements récurrents au boulot sont les principaux responsables de ce trouble musculosquelettique. Les travailleurs sur les chaînes de production, caissières, secrétaires, barbiers, serveurs, etc., risquent de développer de l’inflammation au poignet.

Autres éléments:

D’autres facteurs prédisposants sont à considérer, notamment:

  • Des maladies chroniques, telles que le l’arthrite rhumatoïde, le diabète ou un dérèglement de la glande thyroïde.
  • Changements hormonaux divers.
  • Équipement de travail non ou mal adapté au poignet.
  • L’âge et les problèmes osseux.

L’oedème dépasse rarement la hauteur du coude, mais peut particulièrement vous déranger lorsque vous écrivez, tapez au clavier, attachez vos lacets, faites du sport, en tenant votre téléphone ou même en dormant. Lorsque l’inflammation perdure pendant plusieurs mois, il deviendra difficile d’accomplir des tâches simples, telles que faire la vaisselle. C’est pourquoi il faut rapidement prendre des actions afin de limiter les inconvénients.

Le traitement

Il faut changer ses habitudes et adapter son environnement de travail en conséquence. Selon votre pays, c’est votre droit de demander à un employeur de vous fournir de l’équipement sécuritaire et adapté afin de pouvoir vous acquitter de vos tâches sans développer ce type de problème musculaire. Attaquez la douleur à la source. Le port d’une orthèse ou la prise de médicament anti-inflammatoires sont à considérer. Également, les exercices de réadaptation avec un physiothérapeute, un masso-kinésithérapeute ou ostéopathe peuvent vous apporter beaucoup de bénéfices. Dans de rares cas, le médecin doit injecter de la cortisone au site même de l’inflammation ou procéder à une chirurgie, ce qui n’est pas toujours la meilleure des solutions.

Besoin de plus amples informations ou de ressources? visitez le site de l’Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec au www.oppq.qc.ca

Partagez cet article !
  • 123
  • 91
  • 39
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !