Le Contemporaliste

L'homme et ses facettes.

Remonter la pente après une blessure grave!

En ce mois d’août 2019, le temps se fait gris. Je suis à ma maison en train de regarder les fines gouttes d’eau glisser sur la fenêtre. Je suis en arrêt de travail depuis la mi-avril et laissez moi vous dire que j’ai passé au travers d’une vaste gamme d’émotions.

Pour résumer le tout, jai glissé sur le trottoir glacé et je me suis fracassé le bas du dos. J’ai eu recours à de puissants anti-douleurs et autres médicaments. Rester cloué au lit, c’est plutôt improbable pour un gars aussi actif que moi. Toutefois, je n’avais pas le choix. Marcher était un véritable calvaire. Le premier mois était pénible. Compte tenu que je ne bougeais pas assez, j’ai pris un peu de poids. Je regardais le temps passer et c’était long à n’en plus finir. Puis, à mesure que la douleur diminuait et que j’étais moins assommé par la morphine, je prenais goût à ces longues journées consacrées au repos. Petit à petit, j’ai pu sortir de chez moi et briser ma solitude. C’était difficile de vivre en ermite et faire livrer mes courses.

Je ne considère pas ma convalescence comme étant des vacances, parce que je ne suis pas en mesure de faire vraiment ce que je veux. Or, mon dos me fait toujours mal, mais je contrôle mieux les pics de douleur. Je vois mon ostéopathe régulièrement et nous travaillons la mobilisation ainsi que les exercices passifs. J’attends de recevoir un traitement invasif, mais qui devrait me soulager de mes maux de dos. La vie reprend tranquillement son cours.

Comme disait McSolaar, ” Prends ton temps, la vie n’est qu’un moment.”

0 J'aime
Partagez cet article !
  • 39
  • 21
  • 9
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée

Suivez-nous !

Abonnez-vous !